Repenser l’action publique en Afrique PDF, EPUB

Isolée et peut-être stressée par le changement climatique, elle a provoqué une origine rapide et ponctuelle pour notre espèce.


ISBN: B01GS66B0C.

Nom des pages: 229.

Télécharger Repenser l’action publique en Afrique gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

L’origine de cet ouvrage est une réflexion sur l’action publique menée contre le sida en Afrique, qui constitue un archétype de mobilisation politique et sociale multi niveaux. D’inspiration internationale et portées par des standards pour la mise en œuvre des recommandations supranationales, les politiques publiques au plan national montrent la réalisation différentielle de celles-ci dont la définition, l’émergence et les orientations n’étaient au départ en rien liées à des mobilisations nationales. Ces « modèles dissonants » de politiques publiques se fondent sur une approche comparative, entre plusieurs pays, à partir de variables épidémiologiques, sanitaires et politiques.
Cette comparaison met en lumière l’acuité du rôle de l’engagement politique au plan international et national, au-delà des données épidémiologiques et de la diversité géographique des situations étudiées. Les quatre types de mobilisation politique proposés tiennent compte de la profondeur historique des politiques publiques des pays dont l’analyse permet une sociologie politique de l’État en Afrique. Soumis à des directives internationales et à des aléas globaux, ils montrent des trajectoires historiques qui en disent autant sur les réponses à une pandémie que sur la manière avec laquelle ces États reconstruisent l’ordre international dans lequel ils se meuvent.
Ainsi, en abordant la question de « la gouvernance du sida », ce livre souligne le poids des organisations internationales, de la coopération bi et multilatérale dans la gestion des affaires publiques internes aux États, auxquels s’associent des « sociétés civiles » du Nord et du Sud. En comparant cet enchevêtrement transnational d’acteurs, d’un sous-secteur de la santé à l’autre (sida, tuberculose, paludisme), puis d’un secteur à l’autre (santé, éducation, biodiversité), cet essai propose « une matrice de l’action publique en Afrique ». Cet outil d’analyse innovant permet de distinguer, pour chaque action publique, le niveau d’acteurs où se situe le levier ou les curseurs les plus décisifs. C’est une contribution scientifique et politique originale, à la compréhension de l’Afrique contemporaine en action.
Fred Eboko est politiste et sociologue, docteur et détenteur d’une habilitation à diriger des recherches (HDR) en science politique. Il est chercheur à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), en poste au Centre Population & Développement (CEPED Université Paris Descartes – IRD) dont il est le directeur adjoint d’unité. Enseignant vacataire à l’École des affaires internationales de Sciences Po et à la Sorbonne, il assure également des enseignements à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

La complexité et l’ampleur du problème sont telles que beaucoup de fonctionnaires sont incapables de distinguer ou de séparer entre leur engagement envers la bureaucratie organisationnelle moderne et leur intérêt primordial. Ils soulignent également qu’entre 2004 et 2008, le retour sur investissement en Afrique était plus élevé que dans n’importe quelle autre région du monde. Je vois toute la mégafaune de l’Afrique s’éteindre à la machette pour nourrir les ventres flétris.

En raison de la domination du gouvernement dans l’économie des pays africains, les secteurs privé et public sont des compagnons de route communs, sur les bases communes de mauvais principes politiques de la démocratie et les principes économiques du capitalisme soutenus par l’état général de pauvreté au sein de la société civile. le niveau et le degré de corruption, d’inefficacité et de pratiques contraires à l’éthique qui sont plus ou moins institutionnalisés et légalisés dans la société. Seules les faibles doses hebdomadaires ou quotidiennes sont recommandées autrement. Cette plus grande entreprise de réinvention de l’urbanisme est un point d’entrée, une porte d’accès à la compréhension des logiques alternatives d’organisation et des énergies. La Corée du Sud a mis au point un mécanisme de gestion des performances unique en son genre, dans lequel tous les organismes publics doivent régulièrement revoir leurs programmes au moyen d’auto-évaluations axées sur le coût total.

This entry was posted in Entreprise et Bourse. Bookmark the permalink.