Premières leçons sur La monadologie de Leibniz PDF, EPUB

Es-tu d’accord avec Leibniz que nous avons tous la même relation à la réalité et au monde qui nous entoure?


ISBN: B018GKF0QE.

Nom des pages: 141.

Télécharger Premières leçons sur La monadologie de Leibniz gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La philosophie de Leibniz articule les grandes questions comme le mal, le bonheur, les rapports entre l’âme et le corps, la place de Dieu dans l’univers… La monadologie, écrite en 1714 pour le prince Eugène de Savoie, se veut un condensé de ses principes. Cette lecture suivie est une aide à la compréhension de l’oeuvre. « Copyright Electre »

Simon Duffy: Eh bien, ce principe fonctionne pour définir l’identité d’un individu particulier, et cet individu est déterminé par la collection de propositions associées ou incluses dans son concept, et donc cette collection de propositions est distincte pour chaque individu et est la façon dont les individus sont distingués. Jamais les figures rectilignes les plus simples ne m’auraient donné une occasion conséquente, une nécessité réelle pour construire la notion de singularité. La différence entre les vues de Newton et de Leibniz sur l’espace et le temps, discutées dans la vaste correspondance avec Samuel Clarke (un ami de Newton), intéresse encore les étudiants de l’évolution et de la logique de la physique moderne.

L’âpre dispute avec Newton et la Royal Society sur la découverte du calcul et la dérision de l’optimisme leibnizien de Candide à Candide ternirent sa réputation. Parce que les affirmations d’identité sont autonomes, toute relation apparente entre les substances doit en fait être une paire de caractéristiques que chacune possède seule. (Ainsi, par exemple, j’ai la propriété d’être le père d’Aaron, et Aaron a la propriété d’être mon fils, mais ce sont deux faits, pas un.) Donc, selon Leibniz, il ne peut y avoir d’interaction entre les substances, dont chacune est purement active. Ce qui est singulier, ce qui est remarquable, ce qui est ordinaire dans une pensée. Leibniz, c’était en lisant les manuscrits mathématiques de Pascal.

This entry was posted in Scolaire et Parascolaire. Bookmark the permalink.