Cinéma / Canada PDF, EPUB

Le respect du quota était au mieux tiède et, en l’espace de deux ans, tout semblant s’était évaporé.


ISBN: B00GR37DEU.

Nom des pages: 221.

Télécharger Cinéma / Canada gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Longtemps connue en France par le biais de cinéastes québécois tels que Claude Jutra, Gilles Carle, ou Pierre Perrault, l’industrie cinématographique du Canada a dû se développer dans l’ombre d’Hollywood. Elle s’est forgée une réputation internationale d’excellence dans les domaines qui ne concurrençaient pas les studios américains : le documentaire, le court-métrage, et les films d’animation. Nous sommes en présence d’un cinéma fortement subventionné (et même d’un cinéma d’État) qui repose sur des cinéastes fonctionnaires ayant pour mission de défendre la création nationale de l’invasion de la culture américaine de masse, et de promouvoir de nouvelles approches. L’industrie prospère, grâce en partie aux coproductions, mais aussi grâce à une nouvelle génération de cinéastes de talent, tels que Denys Arcand, David Cronenberg, et Atom Egoyan. Cet ouvrage propose une vision panoramique du cinéma canadien (ou plutôt des cinémas) placé sous le double signe de la francophonie et de l’anglophonie, mais composé également d’une grande diversité de parcours historiques, de genres et d’approches, ainsi que de divergences régionales. Le recueil contient des essais de spécialistes venus d’horizons divers, tels que l’écrivain Dominique Noguez, le scénariste et réalisateur Pascal Vimenet, et le critique Sylvain Garel. Il contient également le texte original d’une rencontre-débat entre cinéastes et autres professionnels de l’industrie cinématographique.

En 1923, seulement deux longs métrages étaient en production au Canada, comparativement à neuf en 1922. L’Unité B du Conseil diffusait un travail de qualité constante et la série Candid Eye produisait des films de cinéma directs révolutionnaires. Au cours des 10 dernières années, l’Afrique du Sud s’est classée parmi les 10 premiers pays en termes de nombre de coproductions réalisées en partenariat avec le Canada.

Un certain nombre de films canadiens ont sans effort rejoint la renaissance de l’horreur à petit budget se déroulant simultanément au sud de la frontière, où le genre renaissait véritablement et était réinventé par des films des années 1970 tels que Night of the Living Dead (1968) à gauche (1972), Sisters (1972), Massacre à la tronçonneuse (1974), It’s Alive (1974) et The Hills Have Eyes (1977). Ils nous servent de guides pour un voyage incroyable, parfois festif, parfois passionnant mais toujours inspirant. Vous recevrez des informations sur l’événement dès que les détails seront publiés, et vous pourrez être en première ligne pour l’une de nos prochaines émissions. Rejoignez-nous du 3 au 6 mai au cinéma Globe pour le cinéma, la musique et la culture arabes.

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.